Au bout de la souffrance, la qualification. Menée dès la première minute par de valeureux Equatoriens, l’Argentine a renversé la vapeur le 11 octobre soir; tout à coup le génie Messi est sorti de la lampe, pour marquer trois buts cruciaux qui qualifient l’Albiceleste pour le Mondial 2018.

Avec sa victoire 3-1 à Quito, lors de la 18e et dernière journée des Eliminatoires de la zone Amérique du sud, l’Argentine, au bord de l’élimination avant le dernier match, termine à la 3e place (28 pts), directement qualificative pour le Mondial en Russie, derrière le Brésil (1er avec 41 pts) et l’Uruguay (2e, 31 pts). «Par chance, ça nous a souri, et tout s’est bien terminé. Nous sommes tranquilles, nous avons atteint l’objectif, c’est le plus important», a déclaré Messi hilare en sortant du vestiaire, dans le stade Atahualpa.

61 buts en sélection
L’affaire avait pourtant fort mal commencé, quand l’Equateur a ouvert le score en tout début de match. C’est là que Messi, dans des conditions de jeu très délicates en raison de l’altitude de la capitale équatorienne (2850 m), a joué les sauveurs en plantant un triplé, ponctué à chaque fois de «Gooooool, goooool» à la télé argentine.

Avec ce triplé, le numéro 10 argentin a inscrit ses 59e, 60e et 61e buts avec le maillot de la sélection, en 122 rencontres internationales. Il est désormais le co-meilleur buteur (avec l’Urugayen Suarez) de l’histoire en éliminatoires du Mondial (zone AmSud).

Alors que l’ombre d’un Mondial sans Messi planait sur la planète football, le numéro 10 argentin a rappelé à Quito qu’il faudrait compter sur lui en Russie, où il espère enfin remporter un titre avec l’Argentine, quatre ans après la finale perdue en 2014 contre l’Allemagne.